Tajine au curcuma

Publié le par Taz

... ou Tajine Péi


En effet j'avais envie de faire une tajine, mais je n'avais pas de safran ni de citrons confits.
Pas envie d'aller faire des courses en cette veille de grève générale...

Qu'à cela ne tienne, comme je l'ai déjà dit le curcuma à la Réunion est aussi appelé Safran Péi.
En guise de citrons confits j'avais des achards de citrons offerts récemment par des amis.
Donc voilà j'ai essayé... et c'était très bon.
 Le curcuma est plus doux que la safran mais les achards sont un peu pimentés et relèvent bien le plat. La recette est une recette de famille, j'en ai essayé d'autres mais celle-ci est la plus parfumée et la plus goûteuse.



pour 4

4 morceaux de poulet
1 gousse d'ail
1 cc de gingembre en poudre
1/2 cc de cumin en poudre
1/2 cc de paprika
1 cc de curcuma (1 pincée de pistils de safran)
sel poivre
150g d'olives vertes
2 oignons
10 branches de persil plat
10 branches de coriandre fraîche
1 bâtonnet de cannelle
2 c à s d'huile d'olive
30g de beurre
le jus d'1/2 citron
achards de citrons (l'écorce d'un citron confit)

Mélangez l'ail, le gingembre, le cumin, le paprika, le curcuma, sel, poivre.
Enrobez le poulet avec le mélange d'épices, puis placez-le dans la cocotte.
Ajoutez les oignons et les herbes, couvrez à demi d'eau avant d'ajouter le bâton de cannelle.
Amenez à ébullition sur feu moyen. Ajoutez l'huile et le beurre.
Couvrez et laissez cuire jusqu'à ce que le poulet soit cuit.

Sortez le poulet, et réservez le au chaud.
Retirer le bâtonnet de cannelle
Faire bouillir le liquide de cuisson 10 minutes à découvert en remuant pour qu'il devienne plus consistant.
Incorporez le jus de citron, le citron confit (moi les achards), et les olives vertes. Laissez cuire doucement encore quelques minutes.
Remettre les morceaux de poulet, les laisser cuire quelques minutes en les enrobant de sauce.
Goûtez et rectifier l'assaisonnement si nécessaire.
Dressez et servir avec de la semoule grain moyen.



Publié dans plats

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article